accueil home
 

BOITES NOIRES


Les BOÎTES NOIRES se voient le mieux dans l'obscurité. C'est pourquoi elles sont montrées dans une cave. Elles pourraient aussi bien l'être dans une caverne ... Mais cela risquerait de fausser le jeu, car certains pourraient alors songer à la caverne de Platon. Or, contrairement aux apparences, notre cave est bien différente ... Les spectateurs peuvent y circuler librement, tourner en rond, voir, rentrer et sortir au grand jour. Dans les sombres recoins de cet intérieur, ils peuvent distinguer, accrochées aux murs à la hauteur des yeux, de petites BOITES NOIRES. A travers une étroite ouverture horizontale, située sur le côté face de chaque boîte, ils peuvent regarder à l'intérieur et voir, grâce à l'éclairage électrique prévu à cet effet. S'ils se prêtent au jeu, ils verront clairement que l'essentiel du spectacle de la cave noire a lieu à l'intérieur des BOÎTES NOIRES.


En tant qu'instruments optiques de l'époque technologique, les BOÎTES NOIRES se distinguent de la chambre noire (camera obscura) communément répandue sous forme de caméra. Alors que cette dernière capte la lumière extérieure, les BOÎTES NOIRES, elles, émettent une lumière intérieure. En revanche, il existe une parenté entre les BOÎTES NOIRES et un certain apparreil utilisé en aéronautique. Définition du Robert: "Aviat. Boîte noire, appareil électronique enregistrant certaines données du vol (altitude, vitesse, etc.) et destiné à en contrôler a posteriori le déroulement." Instruments optiques aéronautiques donc, les BOÎTES NOIRES donnent à voir des vues aériennes: de la terre, de l'air, des hommes, des bêtes et de beaucoup d'autres choses. Mais aujourd'hui qui dit: "boîte noire", dit:"catastrophe", car ces appareils se font remarquer surtout lors d'accidents d'avions. Il se peut alors que certains voient dans les BOÎTES NOIRES de notre cave des signes de mauvais augure ... Appartenant à la même famille que les téléviseurs, ordinateurs et autres appareils connectés aux réseaux médiatiques, les BOÎTES NOIRES ont sûrement quelque chose à voir avec la magie noire, la divination, la fascination, bref, quelque chose du médium. Néanmoins, pour ne pas occulter le présent, plutôt que de visionnaires il vaudrait mieux les qualifier de visionneuses.


Venons en au spectacle. Bien que les BOÎTES NOIRES, de par leurs dimensions réduites, évoquent le théâtre en miniature, il n'est pas exagéré de dire qu'elles nous montrent de véritables paysages, des panorama grandeur nature. On y voit une nature agrandie, exubérante, proliférante; des cultures extensives, des élevages, des clonages; des villes en expansion, des développements, des productions, des accumulations, de très grands bouchons ... et tout cela à perte de vue! On y voit de grands chantiers et de grandes poubelles, de très grandes manoeuvres et d'immenses cimetières.. L'oeil du spectateur, tel un avion ou un vaisseau spatial, voyage dans le labyrinthe infini, dense et rythmique d'un monde harmonieux ... C'est un monde merveilleux: parfaitement symétrique, entièrement calculable, totalement ordonné, idéalement contrôlable. Le meilleur des mondes et le plus beau, un monde matérialiste idéal condensé, une vision idéaliste rationnelle réalisée. L'image y rejoint le réel, la nature se change en culture, le bonheur n'est plus un rêve, la mort n'est qu'un cauchemar, l'infini est mis en boîte - quel magnifique spectacle !
Pourquoi ne pas le laisser vieillir dans cette cave, en espérant que d'autres visiteurs, venus d'autres galaxies, découvrent un jour (a posteriori) ce avec quoi nous avons joué ?

Zofia Lipecka